< Retour aux articles

Les Ballets de Monte-Carlo au Macao Cultural Center

Macao Cultural Center

DĂ©couvrez tout sur "Le Songe" au Macao Cultural Center

Comment le Macao Cultural Center a découvert Les Ballets de Monte-Carlo ?

 

Les Ballets de Monte-Carlo ont été découverts pour la première fois par le Macao Cultural Center, à Shanghai en 2009, avec “Cendrillon”, chorégraphie de Jean-Christophe Maillot, puis à Hong Kong en 2012, avec “Le Songe” de Jean-Christophe Maillot. La troupe leur était totalement inconnue avant ces représentations à Shanghai, ils ne connaissaient pas son travail et ont été agréablement surpris par sa qualité. Qu’une principauté comme Monaco possède une compagnie de ballet si solide, de renommée internationale, n’était pas nécessairement une évidence pour les équipes du Macao Cultural Center. Quelques recherches leur ont été nécessaires pour découvrir l’histoire des Ballets de Monte-Carlo, ses origines avec Les Ballets Russes, ses évolutions et comment un si petit lieu pouvait posséder une compagnie d’une si grande qualité.

 

En quoi le travail de Jean-Christophe Maillot est intéressant pour le Macao Cultural Center ?

 

Le Macao Cultural Center apprécie tout particulièrement le travail de Jean-Christophe Maillot, son approche contemporaine des classiques, son regard particulier, son sens de l’humour, son élégance et sa contemporanéité. Ce mélange entre classique et contemporain, cette manière de ramener le passé dans le présent et comment il utilise le style classique pour nous parler de ce monde qui résonne encore, la pièce “Le Songe” en est un parfait exemple.

 

Pourquoi avoir choisi de programmer “Le Songe”, chorégraphie de Jean-Christophe Maillot ?

 

Le ballet “Le Songe” (d’après “Le Songe d’une Nuit d’Eté” de W. Shakespeare) a été choisi pour être présenté pour la première fois à Macao, par sa qualité et ses différents niveaux de lecture que le public pourra choisir d’extraire en fonction de ce qu’il recherche. Ils pourront regarder le ballet juste pour sa beauté, pour sa partie humoristique, mais si le spectateur souhaite aller plus loin, il pourra suivre plus précisément l’histoire, à travers 3 univers bien distincts (les Athéniens, le monde des fées et le monde des artisans), ses histoires d’amour, sa pièce de théâtre, …. Son rêve.

 

Il y a, dans cette version que propose Jean-Christophe Maillot, différentes couches, différents aspects, qui permettront de satisfaire pleinement le public venu assister aux représentations.

 

Si certains connaissent déjà la pièce, ils pourront venir découvrir comment le chorégraphe des Ballets de Monte-Carlo a chirurgicalement extrait certaines parties de la pièce pour en exposer toute l’intrigue d’une manière fascinante. Sur les deux représentations qui ont totalisé plus de 2.000 spectateurs, le public de Macao était très réactif pendant le spectacle, il a été réceptif et extrêmement enthousiaste, une vraie réussite.

 

La programmation du Macao Cultural Center en général ?

 

Le Macao Cultural Center présente beaucoup de productions occidentales du fait de son histoire : pendant 400 ans, Macao était une colonie portugaise jusqu’en 1999. Depuis cette date, la ville est rattachée à la Chine, le centre culturel a été inauguré en 1999 au moment du rattachement. C’est donc naturellement que le Macao Cultural Center est réceptif à la culture occidentale en général.

 

Macao a aussi cette particularité d’être ouverte sur le monde, à différents niveaux : culinaire, culturel, financier… Mais cela n’empêche pas de programmer aussi, en équivalence, des productions autour de l’art chinois.

 

Le public du Macao Cultural Center ?

 

La majorité du public vient de Macao. Il y a également des personnes de Hong Kong ou encore venant de Chine mais en minorité (5-10% max du public présent pendant une représentation). Il y a un travail de sensibilisation réalisé auprès des scolaires et aussi auprès du public défavorisé.

S'abonner Ă  notre newsletter?

Vous abonner, c'est rester au courant de nos dernières actualités !